samedi 17 juin 2017

Prix des dévoreurs de livres

Et un autre beau diplôme (si ça continue, il va falloir que j'achète une chemise spéciale "prix" pour les ranger !) même s'ils ont réussi à faire deux fautes à mon nom...  malgré la couverture du livre sur laquelle il est inscrit juste à côté ^^'. C'est un grand classique de l'Education nationale. Je crois qu'il y avait au moins une erreur sur chaque document universitaire que j'ai reçus  (oui, mon nom comporte beaucoup de lettres...).
C'était en tout cas une sympathique remise de prix, et je suis bien entendu très fière de Viola et Sebastian pour leur victoire !

jeudi 18 mai 2017

Là où on parle de vampires

J'ai été interviewée pour le site "vampirisme.com" à l'occasion de la sortie du tome 1 du Grand Livre de l'horreur : Dans le château de Dracula.

J'ai essayé de ne pas dire trop de bêtises, et c'est ici !

dimanche 7 mai 2017



Qu'est-ce qu'une victoire sans un beau diplôme ? 
Timothée Lafarge a une nouvelle fois obtenu la reconnaissance qu'il mérite (après tout, il a beaucoup souffert pendant l'écriture de ce livre), et nous sommes tous les deux très fiers d'avoir été choisis par les lecteurs du prix Littéralouest ! Merci à eux !

mercredi 3 mai 2017

Nouvelle série en librairie !


Les deux premiers tomes du Grand Livre de l'horreur sont en librairie aujourd'hui !
J'espère que les enfants (à partir de 8- 9 ans, mais jusqu'au collège) apprendront à mieux connaître les classiques de la littérature fantastique en suivant Virgile dans ses aventures. Je trouve trop triste de voir des élèves dans les classes qui ne savent pas qui est le Dr Jekyll et n'ont que de vagues notions concernant Frankenstein (qui est étudiant et non docteur ! ^^) ou le comte Dracula (et ses grandes moustaches blanches). 
Chaque aventure se passe donc dans le roman original, permettant au lecteur de se faire une vraie idée de l'histoire de départ... et, avec un peu de chance, d'avoir envie de lire les classiques eux-mêmes plus tard. Elle est suivie de quelques pages dissipant quelques malentendus communs et autres idées fausses qu'on se fait au sujet de ces héros de la peur... souvent à cause des adaptations cinématographiques, qui restent rarement fidèles à l'oeuvre de départ.

Le tome 3 paraîtra à l'automne et on parlera plutôt tyrannosaures et dilophosaures (j'ai dû beaucoup réviser mes dinosaures, pour celui-là...)

jeudi 2 mars 2017

L'ami littéraire (financer une rencontre avec un auteur, même si ce n'est pas moi)

Je suis régulièrement contactée par des documentalistes ou des enseignants souhaitant organiser une rencontre avec leurs élèves, mais ayant des difficultés à réunir les fonds nécessaires.
Il n'est aujourd'hui en effet pas toujours facile de trouver comment financer ce type de projet en milieu scolaire quand on n'est pas aidé par une librairie / association / médiathèque. Du coup, les établissements qui réussissent à faire venir des auteurs par leurs propres moyens sont souvent des établissements privés fréquentés par des élèves globalement issus d'un milieu très privilégié.
Je ne vais pas mentir, ce sont des rencontres très agréables pour l'auteur - les élèves sont en général parfaitement préparés, il y a souvent un livre par élève ce qui aide drôlement pour que tout le monde lise au moins un ouvrage de l'auteur, et la moitié d'entre eux a déjà / est en train / à l'intention d'écrire un roman. Je repars souvent avec cinq ou six textes inédits imprimés et soigneusement mis sous pochette plastique.
C'est génial ! J'adore ces classes, je suis hyper heureuse de les rencontrer. Par contre, ce n'est pas là que je me sens la plus utile. Je ne dis pas que les élèves ne bénéficient pas de ces rencontres : c'est toujours enrichissant d'avoir l'occasion de rencontrer un auteur et d'expérimenter la "littérature vivante". Mais la plupart d'entre eux lisent déjà beaucoup et n'ont pas vraiment besoin d'être poussés vers le CDI.

Donc, pour les enseignants / documentalistes qui bénéficient de moins d'appuis financiers et qui souhaitent tout de même organiser des rencontres (parce qu'il n'y a pas de raison !), la Maison des Écrivains a un programme appelé l'ami littéraire (non, sans rire). Il faut remplir un dossier et, si c'est accepté, la MEL finance la moitié de la rencontre.
On n'y pense pas toujours, mais ça vaut le coup de demander parce que ça peut vraiment aider à mettre quelque chose sur pied !

Les détails sont ici.

(et bon courage, parce que réussir à organiser des trucs, c'est un sacré boulot !)

vendredi 17 février 2017

Rencontres en mars - avril

Je serai à Nantes, pour une séance de signatures (et discussions, j'espère), à la librairie Durance le 18 mars de 11h à 12h15 (je reconnais que l'horaire craint un peu, mais au moins c'est un samedi ! On a fait comme on a pu avec les horaires de train... adressez vos plaintes à la SNCF).
Je ne suis encore jamais allée à Nantes. Il paraît que c'est une belle ville... Mais bon, soyons sérieux : c'est quoi, la spécialité culinaire locale ?

Au Mans le mardi 21 mars à partir de 18h30. Il y aura une rencontre ouverte au public avec moi-même et Muriel Zürcher dans le cadre du prix des lecteurs du Mans et de la Sarthe à la médiathèque Louis Aragon, 54 rue du port.
Le Mans, je commence à connaître. Je crois que c'est la quatrième fois que j'y vais. C'est une ville littérairement dynamique, avec plein de petites librairies très actives !

A Bordeaux pour l'Escale du livre les 1er et 2 avril.
J'y étais déjà l'année dernière. Ce n'est pas un salon immense, mais les libraires sont sympa et il est agréable. Par contre, il est mieux quand il ne pleut pas (le problème du salon du livre sous tente). Je ne me plains pas : les auteurs rencontrent les classes dans un bâtiment universitaire, alors que l'année dernière, des dessinateurs faisaient des ateliers avec des enfants tout mouillés sous une tente. C'est compliqué, de faire de la peinture avec des enfants qui dégoulinent... Donc, croisons les doigts pour le beau temps !

jeudi 2 février 2017

Nouvelle série à paraître !

Cette année, une nouvelle série commence à paraître chez Albin Michel. C'est un projet auquel je pense depuis un certain temps et dont l'idée m'est venue en rencontrant des classes. J'ai en effet remarqué qu'un certain nombre de textes, considérés comme des classiques, étaient de moins en moins connus par une majorité de jeunes lecteurs.  En interrogeant les élèves, je me suis rendu compte que des personnages comme le Dr Jekyll ou le Dr Frankenstein ou les filles de Dr March (beaucoup de docteurs dans ces classiques... et oui, je sais que le Dr March n'est pas docteur dans la version de départ), qui font partie d'une culture commune et auxquels on fait pourtant souvent référence dans les films / séries / dessins animés qu'ils regardent, ne leurs sont plus familiers. J'ai trouvé ce constat extrêmement triste et inquiétant et j'ai réfléchi à un moyen de remédier à ce phénomène à mon modeste niveau.  J'ai décidé de commencer par m'attaquer à mon domaine de prédilection : les histoires qui font peur.

Le but de ma série est donc de réintroduire de grands classiques auprès des jeunes lecteurs (à partir de la primaire, mais les textes sont aussi adaptés à un niveau collège) en les rendant plus accessibles... tout en permettant au lecteur d'apprendre réellement des choses.
  Elle va s'appeler "Le Grand Livre de l'Horreur". Virgile, un garçon de 11 ans, est un fanatique d'histoire d'horreur. Il se retrouve un jour en possession du Grand Livre de l'Horreur, un portail lui permettant d'entrer dans tous les grands classiques de l'horreur...

Le premier tome se passe dans Dracula et le second dans Frankenstein ou le Prométhée moderne. Ils paraissent tous les deux en mai et sont très joliment illustrés par Caroline Hüe.






Chaque tome se termine par une ou deux pages d'explications concernant le texte original (d'où vient le nom de Dracula, comment Mary Shelley a trouvé l'idée du monstre de Frankenstein, les fausses idées qui circulent suite aux nombreuses adaptations...)

Bref, je me suis beaucoup amusée à écrire ces deux tomes. Il a fallu que je relise plusieurs fois les œuvres originales pour ne pas me tromper et trouver des passages que Virgile puisse "visiter" avec le lecteur (ce qui a parfois été plus compliqué que ce que j'avais imaginé). Et j'espère que ça donnera aux enfants envie de se plonger plus tard dans ces grands classiques de l'horreur !

Je suis en train d'écrire le tome 3, à paraître en octobre. Tout ce que je peux dire, c'est que depuis que je travaille dessus, je rêve sans arrêt de dinosaures ^^.

dimanche 8 janvier 2017

Interview centrée sur le Japon (l'amour et le reste)

Histoire de bien commencer l'année, le site "La Chine des enfants", qui propose divers types de ressources consultables en ligne concernant l'Asie vue à travers la littérature jeunesse et l'imagerie (c'est beau comme un sujet de doctorat), m'a interviewée à propos de L'Amour, le Japon, les sushis et moi (forcément, nous sommes en plein dans le sujet !). Il est question de sushis, d'écriture...et de Japon, bien sûr !

L'interview se trouve ici.